La rue de mon enfance (Juste avant de partir)

En descendant la rue Gaspard Picard
il y avait un restaurant et les serres municipales
des magasins et le centre culturel
la section du parti communiste et des cerisiers

En descendant la rue Gaspard Picard
il y avait mon père qui me tenait par la main
des « charrettes » qui nous retardaient
et un bar où l’on s’arrêtait les jours de marché

En descendant la rue Gaspard Picard
il y avait René Jaros et Aube magazine
la famille Pozzi, Verelli, Ali, Taïeb
mon frère Olivier, Éric et Miguel Miranda

En descendant la rue de mon enfance
quarante ans plus tard ce vendredi matin
il ne reste plus qu’une épicerie 
celle où ma mère fait ses courses
entre les brins de muguets et les vieilles cartes postales 
îlot-résistant de Martine et Jérôme.

Xavier Fi
Vénissieux-Village, le 3 mai 2019

Visiter le site : izazabe.com